Les News
Sa vie
Son combat
Son oeuvre
Discographie entière
Paroles chansons
Lounès a dit...
Dossier assassinat
Lecteur de chansons
Extraits d'albums
Émissions de radio
Pochettes d'album
Photos personnelles
Sur scène
Photos pro
Chez Matoub
Oeuvres
Interviews
Matoub chante
Chansons (sous-titré)
Ils parlent de Matoub
Bibliographie
Liens
Plan du site

1 personne(s) en ligne.
277513 visites à ce jour.

Malika Matoub répond aux questions des internautes du Matin
2ème partie

Le 17 Juin 2008 à 09h30

A l'occasion de la commémoration du 10ème anniversaire de l'assassinat de Matoub Lounès, sa sœur Malika répond aux questions des lecteurs du Matin-DZ.

Mohand : Bonjour, avez vous des preuves ou des témoins vivants que c'est bien le RCD qui est derrière l'élimination de MATOUB Lounès?

Malika Matoub : Des témoins, il paraît qu'il y en a, Lounès n'étais pas seul et il n'est pas mort d'un accident au milieu du désert.Des preuves il y en a bien sûr, il faut les trouver et pour les trouver, il faut une enquête, une reconstitution des faits et une audition des témoins. Ce n'est pas par hasard si certains individus font tout depuis dix ans pour empêcher ces trois composantes essentielles. C'est seulement après qu'on pourra désigner les assassins et les commanditaires.

Wardi Omar : Malika azul. Peux-tu nous dire honnêtement quels ont été les tentatives d'approche du pouvoir pour camoufler l'assassinat de ton frère et quels ont été les émissaires qui ont tenté de vous amadouer? Aussi n'ya-t il pas de relations entre ce meurtre et deux autres "personnalités Kabyles" qui sont les fils de feu Amirouche et feu Mira..??

Malika Matoub : Je n'ai pas compris quand tu dits « les tentatives d'approche pour camoufler l'assassinat ». Les tentatives d'approche avec qui ? Si c'est les tentatives de camouflage de l'assassinat de mon frère, elles sont nombreuses et elles ont commencé à l'instant même où il a été assassiné. Rappelez-vous du coup de téléphone que j'ai reçu quelques minutes après le crime, venant d'un de ceux que je croyais mon allié et ami de mon frère. Le même individu est intervenu dans les journaux télévisés français pour annoncer le forfait mais surtout pour annoncer les auteurs au lieu de rassembler les patriotes armés et encercler la région. Des intox, il y en a eu de toutes parts. Rappelez-vous aussi de ce tract distribué à des milliers d'exemplaires par le RCD, le jour même, incriminant les GIA, avec mon nom en bas de page sans qu'on m'est consultée. Pour les émissaires du pouvoir qui m'auraient approchée pour m'amadouer, il n'y en a qu'un, je l'ai dénoncé en 2001 à travers la presse.

Rachid Kesri : Azul a Malika, La FIDH demande la justice pour Malik Medjoun. Et rappelle, au gouvernement algérien, qu'au regard du droit international, la détention de Malik Medjoun est arbitraire. Ta position sur ce point, Thanemirth.

Malika Matoub : Moi aussi je demande la justice concernant Malik MEDJNOUN, et pas que pour lui, vous le savez bien. S'il a un rapport dans le dossier de l'assassinat de mon frère, on doit le savoir, le prouver et le juger quand à ses responsabilités dans cette affaire. Si au contraire il a les preuves de son innocence, il faut le libérer et éclaircir les raisons de son incarcération. Nous le savons toutes et tous, la forme et la manière de son arrestation présente beaucoup de doutes dans sa transparence et surtout l'implication d'un acteur politique soupçonné de vouloir détourner les circonstances de l'assassinat de mon frère. La détention arbitraire en Algérie est un mode de fonctionnement utilisé par des personnes influentes, pour régler leurs comptes personnels à d'autres personnes qui les dérangent. C'est comme ça depuis la nuit des temps. Tout le monde a un potentiel ennemi « bien placé » dans le pouvoir et tant que les lois ne seront pas appliquées, nous ne sommes pas près de vivre un changement.

Gfhgf : Bonjour chère sœur. Que l'âme de Lounès repose en paix. Dieu le reçoit dans son vaste paradis, on a perdu un homme un poète un défenseur de l'amazighité. Permet moi de poser une question, est il vrai que Lounès déteste les marabouts? Si oui pourquoi. Sinon faites arrêter les rumeurs et les dires. Je suis kabyle marabout et fière de l'être. Je ne renie pas mes origines, azul fellam et courage a toi et ta brave maman.

Malika Matoub : Bonjour cher frère. Mon mari est kabyle et marabout, il est fier comme toi d'être kabyle, moi aussi je suis fière de lui et fière de toi. Mon frère est le témoin de notre mariage et s'il avait quelque chose contre les marabouts, je le saurai. Tu sais, les rumeurs, c'est comme le mauvais temps, on ne peut pas l'arrêter, ça fait partie de la nature. Lounès a combattu le maraboutisme culturel façon clergé, dans le sens où, étant fervent défenseur de l'égalité des individus, il ne supportait pas que certains soient au service des autres. Je ne pense pas qu'il parlait de toi ou de mon mari qui, pour faire vivre notre foyer, se lève tôt le matin pour aller travailler.

Murad : Azul. Parlez-nous comment ça se passe pour les droits d'auteurs. Qui perçoit les droits? Et que pensez-vous de l'utilisation des oeuvres de MATOUB notamment sur dailymotion, pour vous c'est une bonne chose ou non? Bon courage Tanemmirt-im.

Malika Matoub : Pour répondre à tes questions, il faudrait beaucoup de temps. Je vais essayer tout de même de te résumer la situation. En Algérie, le droit n'existe pas et n'existera pas tant que les lois ne seront pas appliquées. Tant que le gendarme et le voleur feront qu'un, tu ne pourras pas faire appliquer la LOI. En Algérie, il y a ceux qui perçoivent les droits pécuniaires des artistes, et dans le cas de ma famille malheureusement, il y a les ayants droits qui récoltent les problèmes, surtout quand on est la famille d'un grand artiste. Un héritage comme celui de MATOUB, c'est comme un Château Classé dans la région de Bordeaux. Il te coûtera plus cher en entretien que ce qu'il te rapporte. Avec le système entretenu en Algérie, toi tu as à charge l'entretien et les dividendes, c'est EUX qui les récoltent. Nous avons entamé depuis trois ans, un énorme dossier à ce sujet et nous le rendrons public quand il sera terminé. Non pas pour déballer nos problèmes personnels, mais pour aider les artistes qui enrichissent notre culture à vivre de leur travail. Je pense aussi que le jour où l'on confiera la gestion du Ministère de la Culture à des artistes, auteurs, compositeurs ou interprètes, le problème se règlera beaucoup plus vite.

Rachid Kesri : Le site http://www.matoub.net/ est H.S depuis environ 10 jours, quelle en est la cause?

Malika Matoub : Tout est lié à la situation qu'on nous fait vivre depuis dix ans. Nous n'avons ni le temps, ni les moyens, ni le personnel pour s'occuper de ça. LAH RALEUB !

M. Farah35 : Bonjour Malika, Beaucoup d'internautes accusent ouvertement le RCD de l'assassinat de Lounès, pour ma part, je me refuse à un tel diagnostic, cependant, une question me taraude l ‘esprit, si tel est le cas, pourquoi, le régime ne tire- t-il pas des conclusions dans ce sens, il aura tout à gagner?

Malika Matoub : Attention, il ne faut pas faire d'amalgame. Ceux qui sont soupçonnés sont des individus activant au RCD mais surtout pas le RCD lui-même. Il faut respecter les militants honnêtes de ce parti. Quand au régime ou au groupe d'individus soupçonnés, je ne vois pas la différence. Le premier ne fait pas son travail et l'autre s'oppose à la revendication légitime d'ouvrir une enquête sérieuse sur l'assassinat de MATOUB.

Arzez : Azul, je voudrais savoir pourquoi vous ne vous entendez pas avec Nadia MATOUB, bon courage et LOUNES TOUJOURS VIVANT.

Malika Matoub : Quand tu la verras, pose-lui la question. Moi je n'ai toujours pas compris depuis dix ans pourquoi refuse-t-elle de travailler avec moi. Je te rappel que depuis la création de la Fondation, elle est Présidente d'Honneur et que les portes sont ouvertes. Demande lui aussi si quelque chose ne lui plait pas dans les objectifs de cette Fondation, merci.

Dahmane LAHWAHI : AZUL FELLAM. Pour moi la rumeur hostile du pouvoir, l'alliance arabo islamo baathiste est le coupable du génocide algérien. C'est facile de dire que le RCD est le coupable sans aucune preuve. Ma question ou plutôt voici mes points d'interrogations : Pourquoi n'a t'on pas fait une étude balistique du véhicule du feu LOUNES? Pourquoi on a jamais interrogé les deux soeurs de sa femme? Et sur quelle base vous avez accusé le RCD d'être la cible facile. Attention a la rumeur HOSTILE. LAHWAHI de Bruxelles

Malika Matoub : AZUL FELAKH. Dans ton introduction, je suis d'accord avec toi sur la première partie. Pour la deuxième, je ne suis pas concernée par de tels propos et je m'y oppose sincèrement. Dans mes investigations, j'ai émis des doutes sur les responsables de ce parti. Comme tu aimes bien parler d'hostilités, je te rappel que seuls ces personnes qu'on connaît bien ont émis des hostilités aux revendications de faire la lumière sur l'assassinat de mon frère. Pour ta première question, plusieurs études balistiques ont été faites sur la voiture y compris celle de millions de citoyens. Elles n'ont fait que renforcer la légitimité de faire une enquête. Quand à l'étude balistique officielle pour la justice, on connaît ceux qui s'y opposent. Pour la deuxième question, elle est liée à la première sauf que je n'ai jamais eu l'occasion de poser de questions ni aux sœurs de Nadia, ni à Nadia en personne. Je te rappel également que l'audition des témoins fait partie de mes principales revendications exprimées depuis dix ans.

MASSI : Pourquoi les principaux témoins du lâche assassinat d'un citoyen algérien, MATOUB Lounès, sont vite acheminés vers l'étranger. Comment cela est il possible? Je ne comprends rien du tout.

Malika Matoub : C'est pourtant facile à comprendre, les témoins principaux sont dans un premier temps, évacués à l'étranger pour ne pas être au service de l'enquête, sous couverture diplomatique ou politique pour que l'on ne puisse pas les obliger à répondre aux questions utiles. Il ne faut pas oublier que jusqu'aujourd'hui, il m'est interdit de m'approcher de Nadia et ses deux sœurs. Elles utilisent le nom de MATOUB pour asservir tous leurs fantasmes mais apparaissent nullement concernées par la recherche de vérité sur son assassinat, sinon elles m'auraient contacté depuis bien longtemps.

Said Sahnoun : Bonjour, permettez-moi de vous dire que MATOUB Lounès est un monument gigantesque qui glorifiera l'Algérie à jamais. Il a cru en son combat; il l'a mené jusqu'au bout. Sa sincérité et sa foi aux idées qu'il a véhiculées, se sont manifestées dans ses chansons. Il est regrettable de constater aujourd'hui que l'idéal auquel il a voué sa vie est terni par nos pseudo gouverneurs qui n'ont qu'un seul souci, qui est de jouir de la rente et livrer l'Algérie pied et main ligoté aux puissances étrangères pour que la pérennité au pouvoir leur soit assurée de retour. L'Algérie est orpheline, car la perte de la décennie noire a fauché tous ceux qui sont le phare qui éclaire et éclairera le peuple durant les sombres nuits de l'Algérie martyrisée par ses pseudos enfants. Il n'y a de salut que par eux. Combien faut-il pour avoir un comme MATOUB, Tahar DJAOUT, BOUSEBSI, EL YABES et autres. Une question a mme Malika MATOUB, sommes-nous dignes d'évoquer leurs noms, n'a-t-on pas failli et trahi l'idéal auquel ils ont sacrifié leurs vies.

Malika Matoub : C'est vrai, tu as raison, mais moi, en tant que représentant d'une mémoire populaire, je n'ai malheureusement pas le droit de donner mon avis personnel, même si j'avais raison.

Mahfoud : La thèse de terroriste est évidemment à écarter dans l'assassinat du chanteur et militant MATOUB! Est il possible pour vous de nous indiquer précisément les personnes que vous pensez être impliquées dans son assassinat et pour quelles raisons!!!Je vous remercie

Malika Matoub : On pourra le savoir et l'affirmer qu'à l'issue d'une enquête sérieuse,

Amchtouh : Bonjour Malika. Penses-tu vraiment découvrir celui qui a assassiné ton frère ? Vraiment tu es naïve. Je te pose une autre question : peux-tu me dire qui a assassiné BOUDIAF, SAID MEKEBEL, SMAIL YEFSAH... TAHAR DJAOUT ils sont tous morts de la même façon que ton frère. Je l'aime profondément Lounès, il est l'idole de toute la famille mais courage et essayons de suivre son chemin c'est tout ce qu'on peut faire bon courage a WELTMA.

Malika Matoub : Bien sur que je pense découvrir qui a tué mon frère, je pense même savoir qui l'a tué et pourquoi ils l'ont tué. Il reste à le prouver devant un tribunal. Quand aux autres, je suis comme toi pour le cas de MATOUB, je souhaite à leurs familles de ne pas lâcher les recherches, un jour toute la lumière se fera sur tous les assassinats de personnalités en Algérie. Je suis sûre que la vérité sur l'assassinat de Lounès fera boule de neige.

Jugurtha : Que pensez-vous en tant que soeur de Lounès MATOUB du reportage intitulé : "90 minutes" par la chaine française Canal+, lequel reportage avait démontré la complicité d'un parti politique qui avait participé au grand complot dans l'assassinat de Lounès.

Malika Matoub : Il n'y a pas de fumée sans feu. Si la chaîne de télévision Canal + a consacré une émission sur cette affaire, c'est que les journalistes investigateurs ont convaincu la chaîne de l'importance du sujet. Tout ce qui a été dit et filmé dans cette émission a été réfléchi et vérifié. La chaîne Canal +, ce n'est pas l'ENTV, ce n'est pas une chaîne de propagande. D'ailleurs les personnes incriminées dans cette émission ont tenté de déposer plainte mais on ne condamne pas la vérité, tout au moins dans les pays qui se respectent.

Le phenix : Bonjour Malika, J'espère au moins que tu va nous répondre, pour connaitre enfin la vérité, parfois on se dit que ce qu'on entend dans la rue n'est que spéculations... J'ai quand même un tas de questions et beaucoup d'interrogations… ce que je ne comprends pas c'est pourquoi tu écartes complètement la thèse des islamistes comme certains d'ailleurs (FFS), thèse pourtant que tu as soutenu dans ta première déclaration après l'assassinat de Lounès ? Est-il ami des terroristes islamistes pour qu'ils ne le tuent pas ? Ou bien est tu de ceux (FFS) qui croient que le terrorisme islamiste n'est pas une réalité en Algérie ? En 1994 on (FFS) a accusé ses amis politiques et Lounès lui même d'avoir fomenté le coup lors de son enlèvement : est il vrai ? Accusation qu'il a complètement réfuté a travers même sa chanson (pour ceux qui écoutent bien MATOUB … oula d ayen zrant walniw aqaren ath zhethrifed … wid ineqen vanen….) Je me demande vraiment par quelle logique on accuse ses amis (RCD, il faut le dire parce qu'il a réclamé publiquement la carte militant) et on laisse ses ennemis ( le GIA, Le FFS), on l'a doublement assassiné lors da la marche organisé par le FFS après sa mort (pour soi-disant canaliser le mouvement de colère de la population kabyle) ou on scandait la réconciliation nationale, chose qui allait contre ses principes et convictions. Excuse moi Malika, a mon avis tu es vraiment mal conseillée, si demain il va s'avérer que ce que tu avances est faux, ton propre frère se retournera dans sa tombe.

Malika Matoub : Apparemment le problème qui te hante, c'est le FFS et tu te faits une fixation sur ce parti. Si les représentants du FFS écartent la thèse des islamistes dans l'assassinat de mon frère, ce n'est pas mon cas. Je ne vois pas pourquoi tu me compares systématiquement avec tes ennemis. Je crois que tu te trompes de colère, je n'écarte aucune thèse sinon je ne demanderai pas une enquête. Concernant l'enlèvement de Lounès, il a vécu ce triste drame et il l'a commenté, si certains veulent démentir ses propos, pourquoi pas mais il faut qu'ils en apportent les preuves. Essaie d'être pragmatique si tu veux arriver à un résultat et arrête de tout mélanger. On est bien en train de débattre sur l'assassinat de Lounès, et pour « ceux qui écoutent bien MATOUB », tout est clair depuis bien longtemps, sauf pour ceux qui ne le veulent pas.

Hamid : Le jour de l'assassinat de ton frère, tu avais accusé les islamistes sur une chaine de télévision française. Est tu sure ou pourquoi ?

Malika Matoub : J'ai déjà répondu à cette question à un certain Karim de Tizi-Ouzou karim 2007 alg@hotmail.com

Momo : Nordine Ait Hamouda est derrière la mort de Lounès. Je sui convaincu que leur querelle est de vieille date. Lounès me l'a dit en 1990 que celui-ci est son ennemi juré il ne lui a jamais pardonné de l'avoir dénigré dans une chanson et le comparant a son père que pensez vous Malika bien il ne la pas fait a son compte il a eu l'aval de ses supérieurs.

Malika Matoub : Il était encore trop tôt pour faire des conclusions.

Samaritain : Azul fellam a Malika, j ai une seule question : que pensez vous de Khalida TOUMI?

Malika Matoub : Je t'avoue franchement que je n'y pense jamais, j'avais même oublié qu'elle existait. En réalité, moins j'y pense et mieux je me porte. Lounès avait dit dans une de ses chansons, « Leqvayir aka i gan, win mi fkan amkan,….. ». Lounès s'est rarement trompé.

Abdenour : Bonjour à Malika et tout le monde. Je demanderai platement à mes concitoyens de cesser de cacher le soleil à l'aide d'un tamis. MATOUB Lounès que nous adorons et qui repose maintenant en paix, à été fauché par l'arme de l'obscurantisme islamistes (IMESHAF) comme le regretté se plaisait à les prénommer. Je me demande aujourd'hui si la soeur unique de notre héros se permettrait d'offrir des circonstances atténuantes aux intégristes barbares...

Malika Matoub : Le jour où l'on prouvera l'identité des assassins de Lounès, il n'y aura de circonstances atténuantes pour personne.

Ayen : L'assassinat, de MATOUB est un assassinat politique, et en général ce genre de besogne est rarement élucidée, alors il faut se mettre dans la tête que, la vérité sur sa mort ne sera jamais révélée, sinon des têtes vont tomber. Et ces tête ce sont elles qui nous commandent peut être. Moi j'ai juste une question : comment se fait il que dans la voiture il y avais 3 personnes et un seul est mort alors que on relevait 77 impacts de balles? Et en général les pseudo terroristes ne laissent pas de témoins! C'set une affaire vraiment digne d'un roman policier et qui a dit que le crime ne paie pas? Moi je dirai plutôt le contraire. Malika ne rêve pas trop profite toi des droit et des dividendes de lounès avec ta belle soeur.

Malika Matoub : Merci pour tes conseils, tu n'as pas tout à fait tort.

Aksel : Azul felam Malika. Je voulais vous dire merci pour tout ce que vous avez fait en mémoire de mon idole, MATOUB Lounès, qui n'a pas hésité à donner sa vie pour ses idéaux. Il restera à tout jamais dans mon coeur. Même mon neveu qui a 3 ans aujourd'hui, le reconnait quand il le voit sur une photo; il me dit: "c'est Matoub". Mes questions: 1. Lounès a-t-il eu avant sa mort un sursaut de lucidité concernant les individus qui sont responsables de sa mort et qui se disaient être ses amis ? 2. Aurons-nous droit à un volume 2 du livre "Mon nom est combat" ? 3. Que pensez-vous de la situation actuelle en Algérie (3ème mandat de Bouteflika, chrétiens persécutés...) et plus particulièrement en Kabylie (banditisme, islamisme...) ? Merci.

Malika Matoub : Lounès a certainement eu un sursaut de lucidité mais c'était trop tard. Il a appelé un ami à Paris deux jours avant son assassinat, pour lui dire qu'il était tombé dans un piège, qu'il était dans un tourbillon et qu'il ne trouvais pas de solution pour s'en sortir. Le visa qui devait lui être fourni par ses « Amis » pour sa femme, ne lui était toujours pas restitué, c'est pourtant grâce à ce visa qu'il est retourné chercher sa femme en Algérie, cette dernière l'avait appelé à Paris pour lui annoncer que son visa était prêt. Le volume 2 du livre « Mon nom est combat » est prêt depuis longtemps, nous attendons de pouvoir récupérer le cahier des textes inédits de Lounès pour les inclure dans ce volume. Pour moi la situation en Algérie ne peut pas être pire que celle que je connais depuis le 25 juin 1998.

Fakkou : J'espère que Malika va répondre à ces questions très claires et qu'elle ne va pas encore se dérober. 1- Vous avez lors de l'enterrement de MATOUB, essayé de donner la parole à Sadi pour intervenir mais sous les huées des présents vous y avez renoncé. Juste quelques temps après vous accusez les dirigeants du RCD à savoir Sadi et Benhamouda d'être derrière l'assassinat de Lounès. Pourquoi ce revirement brutal ? N'êtes vous pas manipulée sans le savoir : puisqu' apparemment vous semblez encore avoir changé d'opinion : en effet, vous avez cessé comme par miracle d'accuser les dirigeants précités d'être les instigateurs de cet assassinat. J'attends avec impatience votre réponse. 2- Vous vous êtes réfugiée en France sous prétexte que vous êtes menacée. D'abord comment espérer vous faire avancer l'enquête sur l'assassinat de Lounès en restant en France, laissant la fondation aux mains d'une petite poignée de gens tout à fait inactifs car impuissants. Il est curieux d'ailleurs de vous voir débarquer quelques fois en Algérie alors que vous dites être menacée ? Cette menace a-t-elle des moments de suspension! Et si votre vie est précieuse, celle des autres ne l'est-elle pas à vos yeux également ? 3- Depuis pratiquement cinq ou six ans, vous n'avez initié aucune action de rue pour revendiquer la vérité sur l'assassinat de MATOUB. Sauf à aller de salon en salon et de cérémonie en banquet au niveau des chancelleries étrangères. Comment pensez vous pouvoir alors arriver à la vérité sur l'assassinat de Lounès ? On est à son 10e anniversaire et aucune action d'envergure n'est annoncée : n'est-ce pas un signe d'abdication ? 4- Tout le monde a été surpris de vous voir voter pour l'impunité lors du référendum sur la réconciliation nationale. Cela obéit-il à un arrangement avec le Pouvoir? S'agit-il d'un deal pour passer l'éponge et signer une réconciliation avec les assassins de MATOUB, que vous avez désignés, en retard d'ailleurs par rapport à la population - comme étant le pouvoir et le Rcd ?! Merci pour les Rédacteurs du Matin à qui je demande d'insister sur l'invité pour qu'elle réponde à ces questions que beaucoup de monde partage.

Malika Matoub : Je me demande parfois, en relisant tes questions, si tu ne te trompes pas de personne. Ce questionnaire, tu a du le préparer pour quelqu'un d'autre, ou alors tu as été envoyé parmi tant d'autres pour encore une fois essayer de répandre le venin de la honte et de la manipulation. Je pourrai demander aux rédacteurs du Matin de supprimer ta question mais je préfère y répondre pour que tous les internautes qui lieront, se rendent compte des rumeurs destructrices que tu colportes, toi et tes amis, pour le compte de ceux qui vous utilisent.D'abord, tout le monde me connaît pour ma franchise, c'est une qualité de famille, et que je ne me suis jamais dérobée, surtout pas sur les questions concernant ce que je pense sur l'assassinat de mon frère. Ensuite, tu le rappel si bien dans la 4ème question, c'est le peuple, bien avant moi qui a accusé Said SADI, au point de lui interdire d'intervenir sur la terrasse de la maison le jour de l'enterrement de Lounès. C'est sur que je n'avais pas la même lucidité que mon peuple à ce moment là, et je lui en serai toujours très reconnaissante, j'étais sous le choc de l'assassinat de mon frère qu'on venait de mettre sous terre. Et puis je n'ai pas eu de « revirement brutal », entre le 28 juin 1998 et le 22 mai 2003, j'ai eu le temps de faire des investigations qui ont confirmé mes propos. Pour finir de répondre à ta première question, si tu crois aux miracles, temps mieux pour toi mais en ce qui me concerne, je prouverai un jour l'implication des gens que j'ai citée dans l'assassinat de Lounès.Pour ta gouverne, je vis en France depuis 1995, depuis que mon frère m'a demandé de le rejoindre pour l'assister dans son exile forcé après son enlèvement par un groupe terroriste islamiste. Depuis, je me bats en France pour que mon pays sorte de son impasse, avec l'espoir que chaque algérienne et chaque algérien retrouve sa fierté de vivre librement dans son pays. Les seules menaces que j'ai reçues sont celles émises par ceux qui refusent de me laisser faire mon travail, ce sont les mêmes qui ont assassiné mon frère et ce sont les mêmes qui s'opposent à ce que la lumière soit faite sur son assassinat. Ce sont les mêmes qui ont plongé la Kabylie dans la situation qu'elle vit aujourd'hui. La « petite poignée de gens » qui travaillent à la Fondation, sont beaucoup plus efficaces et beaucoup plus puissants que l'armée d'imbéciles que je viens de citer. Concernant ta troisième question, si tu faits réellement partie de ceux qui veulent que la vérité sur l'assassinat de Lounès aboutisse un jour, tu me remercieras plus tard. Quand aux banquets dans les chancelleries étrangères, ce n'est pas ma tasse de thé, c'est là où tu te trompes certainement de personne.On se connaît peut-être ou pas, tu faits peut-être partie de ceux qui sont hostiles au travail que je fait, j'espère que je me trompe, mais je suis sûre d'une chose, aucune algérienne ni aucun algérien qui a un minimum de bon sens, n'a pu imaginer l'espace d'une fraction de seconde, que le jour où j'ai été voter suite au scrutin proposé par Bouteflika pour une réconciliation nationale cachant le pardon aux assassins, j'ai pu mettre le bulletin OUI dans l'urne. Cela j'en suis plus que sûre. Par contre, à mon avis, tous ceux qui n'ont pas été voter ce jour là pour s'opposer à cette loi scélérate, ont cautionné, inconsciemment ou pas, la situation que vit l'Algérie aujourd'hui, voire même la possibilité de voir un jour les tribunaux algériens rouvrir des dossiers d'assassinats attribués aux islamistes. Et ce n'est surement pas à ces gens-là de me donner des leçons de civisme aujourd'hui. Comme on dit, celui qui ne s'oppose pas, consent.

Source: Le matin ( http://www.lematindz.net/ )


Nom / Pseudo :
Email (facultatif):





Votre commentaire :
(Votre message ne sera visible qu'après validation par le webmaster.)

code anti-bot
Veuillez retaper le code:

sofiane a écrit le 18/02/09 à 20:07
azul a malika je voudrais s'avoire sur notre seul homme de kabylie combien de fois et marier et pour quoi a dévorsé avec son vrai amour qui chanté toujour d'elle merci et vive la fondation !!!!!!


[1]  
© 2008-2012 Kollyns
CSS Valide ! Valid XHTML 1.0 Transitional