Les News
Sa vie
Son combat
Son oeuvre
Discographie entière
Paroles chansons
Lounès a dit...
Dossier assassinat
Lecteur de chansons
Extraits d'albums
Émissions de radio
Pochettes d'album
Photos personnelles
Sur scène
Photos pro
Chez Matoub
Oeuvres
Interviews
Matoub chante
Chansons (sous-titré)
Ils parlent de Matoub
Bibliographie
Liens
Plan du site

2 personne(s) en ligne.
267105 visites à ce jour.

Lounès Matoub disait que sa seule arme était ses chansons. Il disait tout haut ce que le peuple pensait tout bas. Ses textes sont d'ailleurs clairement revendicatifs, et la défense de la langue et de la culture berbère y tiens une place prépondérante.

Il militait pour la reconnaissance de Tamazight comme langue nationale et officielle de l'Algérie et pour que celle-ci soit utilisée dans tous les domaines: école, administration, sciences, médias...

Matoub, comme il le disait, était également opposé à une hydre à deux têtes: le pouvoir et l'intégrisme islamiste qu’il a engendré.

Ainsi, il chantait contre le régime, caractérisé par la corruption et la criminalité. Dans ses chansons, il n'hésitait pas à s'attaquer de front aux présidents algériens (Chadli, Boumediène, Ben Bella), aux ministres du gouvernement, à la sécurité militaire et même à l'opposition se disant démocrate (FFS,RCD).

Il s'oppose à la politique d'arabo-islamisation menée par ce pouvoir depuis l'indépendance qui ne correspond pas à la véritable identité de l'Algérie. Ainsi, face à la loi d'arabisation du 5 juillet 1998 généralisant l'usage de la langue arabe dans tous les domaines et face au mutisme des sois-disants partis politiques de l'opposition, il dira: "A partir du 5 juillet, je serai la seule opposition en Algérie. Je serai le seul opposant. [...] Cette fois, soit ils me jetteront en prison, soit ils me tueront."

Matoub critiquait également l'école algérienne, falsificatrice d'histoire, qui n'avait pour seul but selon lui que "d'arabêtiser" le peuple.

Il militait pour l'instauration d'une véritable démocratie et était un fervent partisan de la laïcité.

Il dénoncait également la place faite aux femmes dans la société. En effet, leurs droits sont bafoués et le code de la famille incluant des éléments de la charia, institutionnalise l'infériorisation des femmes par rapport à l'homme.

Opposé à l'islamisme et au terrorisme islamiste, il condamne l'assassinat d'intellectuels. Il composera en juin 1993, quelques semaines après le meurtre de Tahar Djaout, une magnifique chanson à sa mémoire, ''Kenza'', du prénom de la jeune fille de la victime.

Fervent partisan de la laïcité, il s'oppose à ce que la religion s'immisce en politique, et s'oppose fermement à la république islamique tant voulu par les islamistes. A ce titre, il vivra la victoire du FIS aux élections législatives de 1991 comme un drame (la Kabylie, bastion de la résistance selon Matoub, ayant été une des régions d'Algérie où le FIS ne remporta aucun siège). Il restera très menacé par les terroristes islamistes.

Lounès Matoub n'hésite pas également à s'attaquer à de nombreuses composantes sacrées de l'islam. Ainsi, dans sa chanson ''Allah Wakber'', il dénonce la fatalité qui fait accepter tout et n'importe quoi aux musulmans, l'aliénation issue de cette religion qui pousse les gens à ne rien entreprendre car tout est écrit et il y désacralise la langue arabe: elle n'est pas plus importante qu'une autre au motif qu'elle serait la langue du coran.

En 1996, il participe à la marche des rameaux en Italie pour l'abolition de la peine de mort, lui qui a été condamné 2 ans auparavant à cette même peine par les terroristes du GIA.

La fondation Lounès Matoub a été créée par sa soeur Malika pour perpétuer sa mémoire, faire la lumière sur son assassinat et promouvoir les valeurs d'humanisme défendues pendant sa vie.


Nom / Pseudo :
Email (facultatif):





Votre commentaire :
(Votre message ne sera visible qu'après validation par le webmaster.)

code anti-bot
Veuillez retaper le code:

takvaylith a écrit le 25/06/10 à 09:41
azul asa azeka lounes yela adyili wisyenan svar yeshel ayidi kavel

kahina a écrit le 24/03/10 à 01:35
Je suis berbère et marocaine. Je viens de découvrir lounes il y'a quelques jours et je ne sais pas comment transcrire mes sentiments. L'algerie doit être fière d'avoir enfanté un tel homme, un tel artiste.Son nom est synonyme de courage et de sacrifice.
Reposes en paix lounes tu vivras dans le coeur des gens qui t'aiment et j'en fait définitivement partie

mehdi a écrit le 10/02/10 à 05:11
les larmes me viennent aussi quand je lis des faits concernant Matoub.quand je lis ses textes,il me rend plus fort;il m'aide a supporter le quotidien et ses difficultes.
je ne sais pas si je suis fier d'etre algerien mais ce qui est sur c'est que si j'ai des enfants je ne manquerai pas de leur dire qu'ils doivent etre fiers d'avoir Matoub pour ancetre

lounes a écrit le 12/01/10 à 12:32
salut a tous les kabyles non les arabes l"etat de ce pays sont des criminels vive kabylie non algerie 1.2.3 vive etatkabylie

Atmane Amazigh a écrit le 25/12/09 à 16:42
a chaque fois que je lis quelques chose sur Matoub j'ai toujours les larmes aux yeux et le fait de savoir pourquoi ces larmes me fait encore trop mal . parce qu'il combat pour une cause noble et juste et parce que aussi nous nous somme trouvé aujourd'hui gouverné par des gens qui connaiseent meme pas parlé notre langue qui est tout d'abord la langue de tout les authoctones de nord d'afrique ......... chose que j'accepte pas et j'aurai jamais accpeté

mansouria a écrit le 17/10/09 à 23:37
vive l’Algérie, je suis une arabe, mais je dis toujours que nous somme des berbères arabisé ; abas l’intégrisme, vive l’Algérie algérienne, et lah yarhmaik ya martoub

ramou.lni. a écrit le 31/07/09 à 14:37
tu nous a laissé horfeulé.tes chansons etait a limage du vrai kabile.tu sacrifie ta vie pour ce pays que aime tant mais ce meme paye est maleuresment dirigé comme tu le dizé par des mstre eteniont les etoiles. ta flamme ne s'etaindra jamais .repose en paix da lwennas

akceil a écrit le 30/07/09 à 10:39
voila moi le combat de matoub est un noble combat pour lui rendre homage il faut proclamer l'autonomie ou bien le federalisme pour le bien de la kabylie et de l'algerie
merci

coq0940 a écrit le 20/07/09 à 13:55
azul a tous.matoub et synonyme d'homme de paix/democrate/berbere/civilisé/courageux/poéte/ laiq.égale aussi a tous les rois bérbere de l'algerie comme MASSINISSA.moi jai foie en MATOUB LOUNES.cest dieu qui nous a donné se mythe.a MATOUB ou est tu? tu nous manque a notre prophéte.ya que le bon dieu et MATOUB son prophétE.DONNE NOUS LE GOURAGE QUE DIEU TA DONNé.


akli a écrit le 20/07/09 à 04:21
ouf dda lwennas ad fellas iêfu rebbi (mek illa), ne t'en fais pas lounes, personnelement je suis sur ta voie, je ne cesserai jamais de dénoncer l'injustice et je continuerai le combat que tu as commencé, rassure toi je donnerai ma vie pour tes idées et tes valeurs. jÉ'éspère que imazighen du monde entier comprenderont bien tes intentions et feront de leur mieux pour avancer la cause amazigh. meqqar temmut hak tellid agensu n wul inw awa awenna iran awenna ur irin.


DébutDébut Page précédente  [1]  [2]  [3]  Page suivante FinFin
© 2008-2012 Kollyns
CSS Valide ! Valid XHTML 1.0 Transitional