Les News
Sa vie
Son combat
Son oeuvre
Discographie entière
Paroles chansons
Lounès a dit...
Dossier assassinat
Lecteur de chansons
Extraits d'albums
Émissions de radio
Pochettes d'album
Photos personnelles
Sur scène
Photos pro
Chez Matoub
Oeuvres
Interviews
Matoub chante
Chansons (sous-titré)
Ils parlent de Matoub
Bibliographie
Liens
Plan du site

3 personne(s) en ligne.
262243 visites à ce jour.

Déclaration devant le congrès italien pour l'abrogation de la peine de mort en 1996

 

Mesdames et messieurs,

Je suis ici pour la Marche des Rameaux sur invitation de la campagne pour l'abolition de la peine de mort « ne touchez pas à Caen » et du parti radical.

Permettez-moi de dire quelques mots dans ma langue maternelle, le berbère, à la mémoire de Jugurtha, roi de Numidie, mort dans une cellule ici à Rome il y a plus de deux mille ans: « Anerrez wala an-neknu » (Plutôt rompre que plier).

Chers amis,

J'ai été condamné à mort par le GIA (Groupe Islamique Armé). Ils m'ont condamné car pour eux, je suis synonyme de dépravation dans mon pays. Chanter veut dire pour eux s'écarter du chemin celui de Dieu.

Pendant les seize nuits qu'a duré ma séquestration, l'ombre de la mort ne m'a pas quitté un instant. J'avais peur, j'avais très peur. J'ai été confronté à la mort plusieurs fois dans ma vie, mais cette fois-ci cela a été le paroxysme de l'horreur.

J'en ai échappé miraculeusement grâce à un énorme élan de solidarité. La Kabylie s'est soulevée comme un seul homme pour exiger ma libération sans condition.

Malheureusement, beaucoup - et parmi les meilleurs d'entre nous - n'ont pas eu cette chance. Je ne voudrais pas vous remémorer cette expérience douloureuse.

J'ai hâte de l'oublier comme j'aimerais aussi toujours me rappeler pour pouvoir interpeller la société devant ce danger mortel. Ce que je voudrais dire ici, c'est qu'il n'y a pas que les intellectuels ou les artistes qui sont condamnés à mort, assassinés.

Aujourd'hui, on peu être condamné à mort sans le savoir. Comme ces jeunes filles qui rejettent le voile ou qui refusent « zaouadj el moutâa » , ce fameux mariage de jouissance, ainsi que celles qu'on assassine sur le chemin de l'école.

Comme ces jeune gens « coupables » d'avoir effectué le service national. Comme tant d'autres, « coupables » d'être parent d'un agent de police ou d'un magistrat ou simplement « coupables » d'avoir pris le bus. Seigneur Dieu, pourquoi ?

Aujourd'hui, tout algérien qui se lève le matin est un condamné à mort potentiel. La mort, ou plutôt le crime est revendiqué, assumé comme moyen pour instaurer un régime qui est fondé sur l'assassinat.

La mort est au coeur du système intégriste, au plus profond de son âme. Mais nous condamnons toutes les morts, y compris celles des Etats.

Merci pour votre action qui est aussi notre combat à tous: mettre fin à toute peine de mort officielle ou sauvage, « civilisée » ou barbare. Non ! Non à l'intolérance !

Tissons ensemble les liens de la solidarité.

Je remercie le parti radical et vous tous ici présents pour m'avoir aidé et permis de m'exprimer. Demain, je serai présent pour apporter mon soutien à la campagne pour l'abolition de la peine de mort avant l'an 2000, à l'occasion de la Marche des Rameaux.

Lounès MATOUB


Nom / Pseudo :
Email (facultatif):





Votre commentaire :
(Votre message ne sera visible qu'après validation par le webmaster.)

code anti-bot
Veuillez retaper le code:

farid 14 a écrit le 08/09/12 à 02:21
Alerte a la mobilisation totale et sans concession de la jeunesse berbère pour empêcher les divisions et revendiquer notre identité et notre culture eternelle avec tout ce qu'elle véhicule comme valeurs. Pour nos ancêtre et tout ce qui sont tombes, notre devoir nous assigne a continuer ensemble le combat pour la Liberté égalité fraternité.

amazigh a écrit le 14/08/11 à 08:25
pouvoir assassin l’État arabe sont des dictatures
faut faire des révolution contre çà
porkoi ils aimes pas les Amazighs porkoi ils veulent pas officialisé la langue Tamazight tout les habitants des nord d’Afrique se sont des Amazighs
il faut corrigé l’histoire

chachnake A a écrit le 14/05/11 à 11:05
repose en paix frére

samamazigh a écrit le 09/12/10 à 07:50
je ne sais pas comment exprimer mon profond sentiemnet devant un homme aussi courageux pour faire face a l'intolerence et la revendication de sa culture et identite legitimer il ya temps de siecles! repose en paix matoub! le combat continut! les berberes viveront! tamazight dans tout les temps!!!

TUBIRETS a écrit le 27/05/10 à 17:49
aneraze wala an-neknu .. vive les berbéres jusqu'a la fin des temps nous existerons...

kahina a écrit le 24/03/10 à 01:16
Reposes en paix, tu as été un homme d'exception, tu vivras toujours dans nos cœurs. Ton nom est synonyme de courage et de sacrifice, tu es mort pour tes nobles idées, assassiné par des lâches animaux qui n'ont pas trouvé d'autres moyens pour te faire taire. nous t'aimons lounes, l'artiste et l'HOMME

Amazig-boy a écrit le 03/03/09 à 20:24
AZUL FELLAWEN
AYYUUZZZ
ar-awen tinigh Matoub Lounes ur-imut
je vous dis que Matoub Lounes n'est pas mort!
vive Lounes agrawla
www.amazigh-boy.webs.com

iferhounene a écrit le 27/02/09 à 22:04
azul oui t'as raison guerero c un rebelle rein de plus

zachari a écrit le 03/02/09 à 19:09
Repose en paix Matoub Lounes ,les graines que tu a semé ont bien germé elles donneront bientot de trés bons fruits.Tu es toujours parmis nous.Ceux qui t'ont assassiné ne pourons désormé plus arréter ton combat pour la libérté de tes concitoyens.

Guerrer0 a écrit le 15/01/09 à 23:58
un rebelle rien de plus !!! Que dieu lui pardonne c'est tous ce que je peux dire ...


[1]  
© 2008-2012 Kollyns
CSS Valide ! Valid XHTML 1.0 Transitional