Les News
Sa vie
Son combat
Son oeuvre
Discographie entière
Paroles chansons
Lounès a dit...
Dossier assassinat
Lecteur de chansons
Extraits d'albums
Émissions de radio
Pochettes d'album
Photos personnelles
Sur scène
Photos pro
Chez Matoub
Oeuvres
Interviews
Matoub chante
Chansons (sous-titré)
Ils parlent de Matoub
Bibliographie
Liens
Plan du site

2 personne(s) en ligne.
269595 visites à ce jour.

Matoub, l'assoiffé d'azur
Auteur: Smaïl Grim.

anazbay

Quatrième de couverture:

Ni essai sémantique, ni biographie romancée, cet ouvrage se veut, tout simplement un coup de coeur, en tableaux éclatés, pour une évocation, une veillée autour du «cadavre encerclé» de celui qui fut et restera le véritable «Maquisard de la Culture algérienne» : MATOUB LOUNES.
De tout temps, la poésie et la chanson ont eu leurs martyrs. Les chantres de la liberté ne plaisent pas aux tyrans, pas davantage aux fanatiques religieux, dont l'ultime dessein est de tuer l'intelligence pour imposer l'obscurantisme.
Matoub Lounès, assassiné à cause de ses écrits, de ses chansons, de sa parole ?
Ce n'est pas la première fois, hélas, que le seul exercice de la liberté d'expression est la cible de répressions féroces. La liste serait longue de tous ceux, poètes, journalistes, écrivains, chanteurs qui ont payé de leur vie ou de leur liberté des écrits jugés insupportables par des adversaires fascisants, effrayés et ébranlés par la puissance de leurs mots. Si les mots peuvent parfois être des armes contre l'oppression, les armes ne pourront jamais tuer les mots. C'est le sens de cet ouvrage.

Smaïl Grim

Table:

Des poètes maudits ou des poètes tragiques ?

La Mort dans l'oeuvre de Lounès.
L'Amour sublimé
Terrorisme ou terreur programmée?
Des Origines berbères.
Unis pour quand ?
Berbères ?

Matoub de A à Z

Des différentes tonalités poétiques dans l'oeuvre de Matoub:
La tonalité dramatique
La tonalité élégiaque
La tonalité laudative
La tonalité comique ou satirique
L'Histoire revisitée par le poète.

Fiche technique:

  • Edition : Milles-Feuilles, Alger (sorti uniquement en Algérie)
  • Reliure : Broché
  • Année : 2009
  • Pages : 102
  • Format : 16 x 24 cm
  • Poids : ? g
  • ISBN : 9947905166
  • EAN13 : 978-9947-905-16-6


Nom / Pseudo :
Email (facultatif):





Votre commentaire :
(Votre message ne sera visible qu'après validation par le webmaster.)

code anti-bot
Veuillez retaper le code:

smail a écrit le 29/11/11 à 11:41
Le quotidien "Algérie News" citant une étude balistique faite par une équipe française à Thala Bounane qui à séjourné à Ath Douala il y a de cela dix jours, rapporte aujourd’hui que Matoub Lounes a été tué à bout pourtant à l’extérieur de sa voiture.

Selon l’étude balistique effectuée par cette équipe d’experts français, rentrés au pays avec des visas touristiques, à la demande de la famille Matoub, "Lounes a été assassiné à l’extérieur de la voiture et non à l’intérieur". L’assassin aurait tiré à bout pourtant avant de déplacer le corps dans le véhicule. Une thèse qui contredit toutes les versions rapportées jusque-là par les nombreux procès liés à cette affaire, basées sur le fait qu’aucune personne ou être vivant se trouvant à l’intérieur de la voiture n’aurait survécu aux rafales de kalachnikovs au moment de l’arrosage.

Les 78 impactes de balles relevés sur la toile ont formé ce que les experts qualifient de "toile d’araignée". Le scénario avancé par l’équipe balistique suggère que Lounes Matoub, son épouse Nadia ainsi que ces deux belles sœurs Ouardia et Farida ont été sommés de sortir du véhicule. D’après l’étude de ces experts français, Lounes a reçu une balle tiré à bout pourtant au niveau du front, précisant que ce premier coup de feu lui a été fatal. La balle l’a atteint à la tête en pénétrant par l’arrière droit du crâne avant de ressortir au niveau de la tempe droite provocant la mort directe.

Après avoir remis le corps à l’intérieur de la voiture, les assassins ont tiré une salve de rafales à la kalachnikov. Les experts français n’ont pas relevé l’impact de la balle qui à tué Lounes à l’intérieur de la voiture. D’après eux, sur les 78 impacts de balles relevés dans la voiture de Lounes, aucun ne correspond à l’arme qui a servi à le tuer. Ce qui conclut que l’arme utilisée en premier lieu pour assassiner Matoub Lounes n’est pas la même.

Une autre révélation vient s’ajouter à cette affaire : son épouse et de ses deux belles sœurs qui étaient présentes avec lui dans la voiture n’auront pas eu la vie sauve si elles se trouvaient à l’intérieur de la Mercédès après avoir essuyé les tirs nourris. C’est alors que la sœur de Lounes, Malika Matoub, a décidé de constituer un autre dossier judiciaire dans lequel elle demanderait, selon Algérie news, à sa belle sœur Nadia de rapporter la version authentique de ce qui s’est passé le 25 juin 1998 à Thala Bounane.

Une demande fondée sur les fameuses lettres qu’auraient écrites Nadia Matoub. Dans ces lettres de Nadia, elle prédisait qu’un malheur s’abattra sur la famille Matoub, incitant sa grande sœur de prendre en charge ses petites sœurs. Au départ, l’épouse de Matoub Lounes avait nié être la rédactrice de ces lettres avant de se rétracter publiquement, en déclarant qu’il s’agissait d’une "farce". D’après une expertise calligraphique étrangère, il s’agit bien de sa transcription.

Suite aux nouveaux faits rapportés, la famille Matoub envisage d’introduire une nouvelle action au niveau du tribunal criminel de la cour de Tizi-Ouzou, et si l’affaire n’est pas prise en considération, la famille envisage de porter le dossier Matoub devant les instances internationales. Quand au sort de l’accusé Malik Medjnoun qui est détenu en prison depuis 12 ans pour complicité dans l’assassinat de Matoub Lounes, Amnesty International demande aux autorités algériennes de le libérer.

Siwel du 27 novembre 2011

salem a écrit le 08/07/10 à 15:45
Cher Ali,
Vous avez visé dans le mille.Le procès vient d'être encore renvoyé aux calendes grecques et le présumé coupable dans l'enfer de la détention en tant que prévenu. Quelle lamentable in-justice!
Il faut saisir la cour internationale pour qu'on sache la Vérité sur l'assassinat de Matoub Lounès.
Que font la ligue algérienne des droits de l'homme et les partis de l'opposition?
N'est-ce pas un combat digne que celui de faire émerger la Vérité lorsque l'Injustice règne en maitresse absolue guidée par un pouvoir despotique.

Ali a écrit le 30/06/10 à 16:18
Azul, le procès du présumé assassin de Matoub, en grève de la faim pour clamer son innocence et son injuste détention préventive depuis douze ans, s'ouvrira ce 14 juillet 2010 devant le tribunal de Tizi. La justice algérienne prendra-t-elle le risque d'auditionner les personnalités locales en fait de l'assassinat du chanteur, ou se contentera-t-elle, comme à l'accoutumée de renvoyer l'affaire à des lustres-lumières et le présumé "zaouali" Medjnoun au cachot.Je parie que la dernière hypothèse sera la bonne. Pauvre bougre
sans piston. Ali

Issiakhem a écrit le 22/06/10 à 11:22
En ce mois anniversaire du lâche et inélucidé assassinat de notre inoubliable Chanteur-Rebelle, merci pour votre hommage et bravo à ce site intelligent dans les différentes descriptions, anecdotes et supports vidéos. Gloire et Justice à notre Poète-Martyr Matoub Lounès.
Suggestion pour relancer le procès sur l'assassinat: Attirer le repenti-sanguinaire Hattab (c'est lui qui a revendiqué le meurtre) dans un pays des Droits de l'Homme ( la France?)
et l'ester en justice par le dépôt d'une plainte
(de la Fondation Matoub, par exemple)
Ainsi nous saurons tout du complot ourdi contre Lounès et "LA JUSTICE VIENDRA SUR NOS PAS TRIOMPHANTS" comme dans "l'affiche rouge".
Tanmirt

Amazigh Y. a écrit le 18/06/10 à 14:31
Tous les partis d'opposition kabyles avaient intérêt à ce que Matoub Lounès se fige à jamais dans le silence parce qu'il leur faisait de l'ombre auprès d'une jeunesse révoltée qui l'adulait et qu'il commençait à se rendre compte que ces partis n'étaient que des pantins.
Ne disait-il pas, parlant de cette opposition " qu'il n'hésiterait pas à les combattre" tout en leur assénant le fameux "qu'ils se taisent!"
A LA MEMOIRE DU REBELLE IRREDENTISTE MATOUB LOUNES;

Amazigh Y. a écrit le 07/06/10 à 14:34
"Pourquoi ont-ils tué Lounès,
ceux-là qui l'avaient arrêté,
pourquoi ont-ils tué Lounès
ceux qui l'avaient déjà blessé?
CEUX QUI ONT CRU TUER LOUNES,
NE SAVENT-ILS PAS QU'IL RENAIT,
ET QU'IMMORTEL POUR NOUS IL RESTE
QUE LES POETES NE MEURENT JAMAIS."

KARIMA a écrit le 08/05/10 à 16:52
MATOUB MERITE PLUS D'UN IL MERITE LE PLUS DE PLUS C'EST UN PHENOMENE QUI EXISTE POUR TOUJOURS.

SI AHMED a écrit le 20/04/10 à 16:18
Peut-on le trouver à Paris? Où? merci.

SI AHMED a écrit le 20/04/10 à 16:16
le livre est toujours disponible à la librairie mille-feuilles à Alger.S.A.

Hamid a écrit le 01/04/10 à 14:30
Je reviens de Béjaia; j'ai fait un saut à la librairie Tazaghart, sympathique mais mal située.
On m'a dit que le livre était épuisé et que son éditeur avait mis la clé sous le paillasson.
C'est très dommage! j'espère qu'il sera réédité pour la BONNE CAUSE DE LA POESIE. Hamid d'Azeffoun.


[1]  [2]  Page suivante FinFin
© 2008-2012 Kollyns
CSS Valide ! Valid XHTML 1.0 Transitional